Il était une fois, dans un coin reculé d’Internet, un site de rencontres aussi mystérieux que le fond de votre tiroir à chaussettes.

Ce lieu magique s’appelait Cocoland. Non, ce n’était pas un parc d’attractions pour amateurs de noix de coco, mais plutôt un endroit où les âmes esseulées se rencontraient pour échanger des émoticônes et des promesses d’amour éternel.

C’est là que notre couple improbable, Gérard et Gertrude, se croisa. Gérard, un ancien comptable reconverti en collectionneur de timbres rares, cherchait l’amour dans les pixels. Gertrude, quant à elle, était une professeure de yoga passionnée par les chaussettes dépareillées et les smoothies à la spiruline. Leur point commun ? Une aversion pour les rencontres en face-à-face et une passion dévorante pour les émojis en forme de cœur.

Leur histoire d’amour commença par un “😍” suivi d’un “💌”. Ils échangèrent des messages enflammés, se promettant des baisers virtuels et des câlins ASCII. Leurs cœurs s’emballèrent, leurs claviers chauffèrent, et ils décidèrent de se rencontrer dans le monde réel.

Le jour J arriva. Gérard, vêtu de son plus beau pull en laine de mouton, attendit Gertrude devant le café “Caféine et Pixels”. Gertrude, quant à elle, portait une robe en lin bio et des chaussettes arc-en-ciel. Leurs regards se croisèrent, et c’est là qu’ils firent leur voeu de chasteté.

“Chère Gertrude,” dit Gérard d’une voix solennelle, “je te promets de ne jamais te toucher physiquement. Nos échanges de cœurs virtuels suffiront à nourrir notre passion.”

Gertrude, émue, répondit : “Mon cher Gérard, je jure de ne jamais te voler un baiser réel. Nos émojis enflammés seront notre unique langage d’amour.”

Et ainsi, nos amoureux se lancèrent dans une relation aussi pure qu’un smoothie détox. Ils se tenaient la main virtuellement, se susurraient des mots doux par SMS, et s’envoyaient des photos de leurs chaussettes assorties. Leurs amis les regardaient avec perplexité, se demandant si leur amour était authentique ou simplement une lubie numérique.

Mais Gérard et Gertrude étaient heureux. Ils se promenaient dans les parcs virtuels, se bécotaient sur les bancs de données, et organisaient des soirées romantiques dans des salons de discussion privés. Leurs vœux de chasteté étaient sacrés, et ils les respectaient avec une rigueur digne d’un moine bouddhiste.

Un jour, Gérard envoya à Gertrude un émoji de bague de mariage 💍. Elle répondit par un émoji de chapelle 👰. Ils décidèrent de se marier dans un monde virtuel, entourés de leurs amis en ligne et de leurs avatars bien-aimés.

La cérémonie fut magnifique. Le prêtre virtuel prononça les mots sacrés : “Vous pouvez maintenant échanger vos mots de passe.” Gérard et Gertrude se regardèrent dans les yeux (enfin, dans leurs webcams) et dirent : “Je t’aime 404 fois plus chaque jour.”

Et c’est ainsi que notre couple virtuel vécut heureux et connecté jusqu’à la fin de leurs jours. Ils se retirèrent dans une maison de retraite pour geeks, où ils passèrent leurs journées à jouer à “World of Warcraft” et à se faire des déclarations d’amour en langage binaire.

Alors, chers lecteurs, si vous cherchez l’amour, n’oubliez pas : Cocoland est là pour vous. Et qui sait, peut-être trouverez-vous votre âme sœur entre deux émojis et un GIF de chaton.

En attendant, je vous laisse avec cette pensée profonde : "L’amour est comme un fichier compressé. Il faut le décompresser pour en app

Écrire un commentaire

Quelle est le septième caractère du mot s8mfw2 ?

Fil RSS des commentaires de cet article